Rencontre avec Lucie, une cohabitante de Colette Club

commencez

Afin de faire faire découvrir nos membres, nous avons décidé d’aller à leur rencontre afin de rencontrer des jeunes en cohabitation chez Colette, et leur hôte. Aujourd’hui, nous posons quelques questions à Lucie, qui est en cohabitation chez Catherine depuis quelques semaines.

Est-ce que tu peux te présenter et nous en dire plus sur qui tu es ?

Je m’appelle Lucie, j’ai 24 ans, je suis actuellement en Master 2 Communication Internationale, spécialité gestion de projets, en alternance à Paris. Je suis donc 3 semaines et une semaine à la Rochelle. Je suis originaire de Normandie. Et j’ai eu la chance de beaucoup voyager avec mes études : au Pérou, en Roumanie, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Guadeloupe… 

Je suis une personne très curieuse, et j’aime découvrir de nouvelles choses. J’ai plusieurs passions : l’équitation, la natation, et la culture. J’adore aller au musée, c’est d’ailleurs pour cela que je suis à Paris, pour profiter de la vie culturelle de la ville !

Est-ce que tu peux nous présenter ton hôte ?

J’habite chez Catherine, elle a plus de 70 ans mais est toujours aussi jeune dans sa tête ! Cela fait une bonne semaine qu’elle m’a accueilli chez elle. Catherine a travaillé dans la communication durant toute sa carrière, et plus particulièrement dans l’édition. On peut donc facilement parler et débattre, nous avons déjà un terrain d’entente !

Pourquoi tu as décidé de faire de la cohabitation intergénérationnelle ? 

A la base, je n’avais pas du tout en tête de faire de la cohabitation intergénérationnelle, je n’y avais même pas pensé ! J’étais cela dit partie sur une colocation, quoi qu’il se passe. Et puis, j’étais finalement assez ouverte quant aux alternatives possibles car j’avais quelques critères précis : 

  • je voulais vivre à côté de mon entreprise et pouvoir y aller à pied,
  • et je n’avais pas envie que la moitié de mon budget parte tous les mois dans un loyer. Je voulais pouvoir économiser de l’argent, pour avoir mon budget « culture », et pouvoir profiter de Paris pleinement. 

Et le fait d’apprendre était important pour moi ! Vivre avec quelqu’un de plus âgé, c’est un apprentissage tous les jours. Catherine est une femme que j’admire énormément : elle a une très grande culture, elle sait beaucoup de choses sur diverses thématiques, et elle a beaucoup de charisme.  

Comment cela a commencé ? 

En préparant mon arrivée à Paris, j’ai commencé par chercher une colocation sur des groupes Facebook, et j’ai vu un message de Colette qui présentait la cohabitation intergénérationnelle. C’est comme cela que j’ai décidé de m’inscrire. Nous avons voulu nous rencontrer avec Catherine après avoir brièvement échangé par téléphone. Je suis venue à Paris mi-juillet, pour la rencontrer et découvrir l’appartement, que je n’avais vu qu’en photo. J’ai aussi pu visiter le quartier et comparer la localisation de l’appartement avec mon école, car c’était un point vraiment essentiel pour moi. 

« Avec Catherine, cela a tout de suite bien matché ! »

Je suis arrivée définitivement à Paris en septembre, et nous avons signé un contrat de cohabitation d’un an avec Catherine, jusqu’à la fin de mon alternance en septembre prochain.

Concrètement, comment se passe votre quotidien ? 

Les choses se sont faites assez naturellement en fait. On communique énormément, je pense que cela est la base quand on habite avec quelqu’un.

Pour les courses, c’est assez pratique, nous centralisons les achats. Avec Carrefour, quand une personne de plus de 70 ans commande pour plus de 50 euros, la livraison est gratuite. J’ai donc l’opportunité de faire cela avec Catherine !

Le soir, nous mangeons très régulièrement ensemble, sauf si l’une d’entre nous a quelque chose de prévu dans son planning. Si on est ensemble, c’est très bien, et si on ne l’est pas, ce n’est pas grave, on aura encore plus de choses à se dire quand on se retrouve ! 

Si je ne suis pas là par contre, quand je sors dans Paris par exemple, j’aime bien la rassurer et la tenir au courant. Cela me semble logique ! Et puis, on fait aussi des activités ensemble, en dehors de la maison. Par exemple, nous avons prévu d’aller au marché ensemble, et brancher. Nous allons aussi faire des activités, pour tisser des liens et découvrir Levallois.

Est-ce que tu as un conseil à donner à celles et ceux qui n’osent passer le pas ?

Ne pas avoir peur, il faut se lancer. Partager son quotidien, c’est une richesse au quotidien : nous apprenons beaucoup l’une de l’autre avec Catherine. En fait, c’est positif sur tous les points : financier, humain… Alors n’hésitez-pas, c’est un bonheur au quotidien !

Pour découvrir davantage de témoignages, suivez nos vidéos en direct sur Facebook, tous les jeudis à 18h30.

Vous souhaitez en savoir plus sur la cohabitation intergénérationnelle ?

Inscrivez-vous ici


Pour recevoir toutes les nouvelles du Colette Club, abonnez-vous à notre newsletter :

Laisser un commentaire